Greg_Lefort

Greg Lefort, Co-fondateur d’Azendoo

Greg_Lefort

Astérix au pays des Start-up…

 

Pour cette Frenchynterview de Février, vous avez été nombreux à me demander le retour d’une start-up, alors je vous ai écouté !

Et oui, quand je choisis un profil d’entrepreneur, je ne cherche pas à suivre l’actualité des lancements ou à faire un exercice de veille de l’écosystème ; bien des médias ou blogs, que l’on aime tous, le font déjà très bien ! Non, ce que je cherche, avant tout, c’est de réussir à rassembler suffisamment d’éléments authentiques, liés à l’humain, susceptibles de vous inspirer VOUS !

J’essaie, à chaque fois, non seulement, de vous raconter une belle histoire mais surtout de vous transmettre une partie du vécu de ces entrepreneurs. Alors j’attends toujours d’en connaître (ou devrais-je dire : d’en ressentir) suffisamment pour restituer quelque chose de juste, de fidèle, et parfois, souvent même, cela prend du temps… tout cela pour vous expliquer qu’il m’est difficile de réaliser une Frenchynterview sur commande.

Et bien sûr, quand je me penche sur une start-up, c’est bel et bien, qu’elle a un truc en plus ! Et là encore, je peux vous assurer que c’est le cas avec Greg Lefort, Co-Fondateur d’Azendoo, aux côtés de Benoit Droulin et Christophe Gagin. Reconnus par beaucoup comme une pépite, on pourrait même, localisation oblige, parler d’un grand cru ou d’un millésime, tant ils sont promis à un bel avenir…

Mais pour moi Azendoo, c’est un peu Astérix aux pays des Start-up

Et dans le rôle des Romains, on aurait les géants américains ou autres VCs Anglo-Saxons, tellement sont-ils de plus en plus nombreux à s’intéresser de très très près à ce que sont en train d’exécuter cette petite équipe d’une dizaine « d’irréductibles » Bordelais !

Et pour continuer dans le même registre, chez Azendoo et surtout, dans le discours de Greg, la seule potion magique qui vaille c’est l’équipe ! Et ça je peux vous assurer qu’il n’a pas eu de cesse de me le répéter…

Alors Azendoo, qu’est-ce-que c’est ? C’est une nouvelle solution collaborative de gestion de projets / tâches et travail en équipe qui entend redéfinir l’interface entre l’homme et son travail. Entre nous, justement en se focalisant sur l’équipe, ils sont en train de réussir là ou les traditionnels Réseaux Sociaux d’Entreprise peinent à insuffler une nouvelle dynamique aux organisationsAzendoo permet notamment de gérer, avec le même compte, des volets perso et pro ! Ce qui fait, qu’une fois adoptée, on ne peut plus s’en passer ! Mais bon pour bien comprendre, toutes les possibilités offertes par la solution, je vous conseille de la tester, l’offre de départ est entièrement gratuite et en illimité !

J’aimerais revenir sur cette notion d’équipe, puisque c’est le cœur de la proposition de valeur d’Azendoo ! Toutes les organisations ont tendance à la brandir en étendard quand, dans les faits, elle n’est souvent que chimères se heurtant à des éternelles considérations de politique interne et à cette incapacité à changer véritablement la fameuse culture d’entreprise. Pourtant, réussir à basculer durablement vers un mode réellement collaboratif, construire la réussite et la performance ensemble, intégrer et tirer partie de la nouvelle génération Y, sont des enjeux majeurs pour toutes les organisations, qu’elles soient publiques, privées, grandes, ou petites !

On est littéralement en train de changer de paradigme et cela ne fait, aujourd’hui, plus aucun doute, pour personne, les organisations qui réussiront demain seront celles qui auront réussi cette mutation !

Et évidemment, ce n’est pas une question d’outils mais bien de personnes et des relations entre elles. Ainsi lorsque les équipes sont saines, le leadership réel, la dynamique alimentée et bien une solution comme Azendoo peut vous permettre de réaliser des étincelles ! Alors, Azendoo se doit d’être un exemple en la matière, ne serait-ce que pour être en phase avec la vision produit et surtout pouvoir continuer à faire évoluer la proposition de valeur. Ainsi, comme c’est le cas dans la majeure partie des start-up, l’investissement humain déployé et les relations entre les membres de l’équipe sont intenses. Chacun, y compris les trois fondateurs, évolue aux milieu des autres, en permanence et la transparence y est totale.

Quand quelqu’un « perform » ou merde, on le sait tous, en temps réel, et même dans les situations les plus tendues ! Nous dit Greg. C’est certainement, d’ailleurs, pour cette raison, qu’il affiche tant de reconnaissance envers son équipe, le seul véritable « asset » d’Azendoo selon lui.

Pour continuer dans les confidences, Greg avoue que cette aventure entrepreneuriale et cette dynamique d’équipe, de tous les instants, l’ont même changé, lui, et c’est sa femme qui le lui a fait remarquer. Puisqu’ avant cela, il avait passé 15 ans comme cadre sup chez des acteurs majeurs du logiciel. Fort à penser que c’est précisément, au sein de ces grosses structures, qu’il a pu prendre conscience du réel besoin de recentrer la gestion de projet autour de la dynamique d’équipe et d’inventer de nouveaux outils plus adaptés. Avec ses deux co-fondateurs, Benoit Droulin et Christophe Gagin, ils ont cherché à s’inspirer des applis web, de la culture numérique et de la génération « digital native » !

Vous verrez, en terme d’UX, la solution est un modèle du genre et c’est évidemment délibéré, c’est la partie « Zen » dans Azendoo comme le dit Greg !

 

Azendoo_4teamM

 

Vous l’aurez compris Azendoo, c’est d’abord une question d’excellence produit et comme je l’évoquais en introduction, cela n’a pas échappé aux géants du Web, que se soient les opérateurs de réseaux comme Orange en Europe ou aux US, ceux spécialisés dans des solutions de stockage en mode cloud, toujours à l’affût de services à valeur ajouté !

C’est ainsi que notre start-up bordelaise a déjà signé des partenariats avec de « petites » boîtes comme Skype, Box ou encore Evernote, rien que ça, orientant naturellement son développement actuel vers les US et la Chine. Je vous avais prévenu !

Tout ceci nous donne l’impression de nager en plein bonheur… Pourtant l’aventure Azendoo a bien failli s’arrêter du jour au lendemain ! Avec l’accord de Greg, il me tenait à cœur de revenir sur cet épisode car il est symptomatique de ce que vivent bien des entrepreneurs et bien des start-up, dans leur relation avec les services de l’Etat. Comme nous l’avons vu, Azendoo est largement courtisé par des géants US, leur création de valeur étant incontestable et sans vouloir leur porter la poisse, avec de grandes chances, à terme, d’y réaliser une formidable sortie… Pourtant, tout a bien failli s’arrêter sur un classique mais potentiel dévastateur imbroglio dans le montage du CIR, dont la suspension prononcée était à deux doigts de couler la boîte. Le dossier est passé entre les mains du cabinet de La Ministre, de L’ancien Premier Ministre et heureusement, une solution a pu être trouvé in-extremis mais on est passé très près d’un couperet définitif. Sur l’épisode Greg est très fair-play reconnaissant que les services de Bercy sont d’une rigueur implacable et ne font qu’appliquer les règles. Mais à la lumière de cet épisode, malheureusement banal dans la vie d’une start-up, on comprend au combien un choc de simplification est vital et urgent !

Je le fais à chaque post, mais je vais encore marteler le point : Quand un entrepreneur exécute un modèle, c’est généralement dans une quête de sens, souvent très personnelle et, parfois, c’est scalable… alors là, il devient en capacité à créer de la valeur et des emplois, alors par pité :

Laissons les créer cette valeur et propageons, avec eux, dans notre propre culture, cette propension à prendre les risques qui y sont inévitablement associés ! Et de grâce, laissons de côté, une fois pour toute, les postures politiciennes, électoralistes et dogmatiques !

Enfin, je voulais revenir sur le modèle unique de diffusion d’Azendoo terriblement centré sur l’utilisateur. Greg appelle cela de l’« user to user », c’est à dire une propagation basée uniquement sur la qualité du service rendu à l’utilisateur qui va lui même le recommander, par la suite, à ses pairs et l’imposer progressivement, à l’intérieur même de son organisation.

On a jamais fait autant de ventes que depuis qu’on a élargi notre offre gratuite !

C’est ainsi qu’au jour d’aujourd’hui, il y a des utilisateurs d’Azendoo dans toutes les sociétés du CAC 40, des grands groupes internationaux comme Coca-Cola, dans le milieu associatif, le monde du sport de haut niveau et j’en passe, ce sont plus de 195.000 utilisateurs recensés, à ce jour, ce qui fait dire à Greg cette formule, que j’adore :

Notre solution ne se vend pas, elle s’achète !

 

Full_Team_Azendoo

 

En guise de dernier mot, quand je lui demande s’il y a une dernière chose, qu’il souhaite aborder, quelque chose, qui lui tiendrait particulièrement à cœur, Greg me fait cette confidence que je vous restitue en l’état :

En fait, à terme, j’aimerais beaucoup me mettre dans les pompes d’un Patrick Robin, pour à mon tour, pouvoir investir dans des projets et « mentorer » ceux qui se lancent dans l’aventure…

Et oui, voilà tout est dit et c’est implacable : La seule chose qui importe un entrepreneur, une fois qu’il a réussi, et ce de façon viscérale, pour continuer à s’inscrire dans cette fameuse quête de sens, c’est de TRANSMETTRE !

Avec un message unique : Foncez, allez conquérir vos rêves, c’est possible, moi j’y suis arrivé !

Et Greg, lui, avec son équipe, est en train de le faire, alors, quand il se prête au jeu de la Frenchynterview, on le remercie 1000 fois et ça donne ça !

 

Frenchy : Votre mot préféré ?
Greg : Awesome – je sais ce n’est pas Français 😉

Frenchy : Le mot que vous détestez ?
Greg : Impossible.

Frenchy : Le son, le bruit que vous aimez ?
Greg : Celui de la mer. Relaxant et puissant à la fois.

Frenchy : Le son, le bruit que vous détestez ?
Greg : Tout bruit de chronomètre ou de timer. Ça me stresse et c’est contreproductif.

Frenchy : Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ?
Greg : Je trouve ça dépassé.

Frenchy : La qualité que vous préférez chez un homme ?
Greg : La loyauté.

Frenchy : La qualité que vous préférez chez une femme ?
Greg : La délicatesse.

Frenchy : Ce que vous appréciez le plus chez vos amis ?
Greg : Leur support et leur franchise.

Frenchy : Ce qui vous faisait rêver étant enfant ?
Greg : De pouvoir voler, et c’est toujours vrai

Frenchy : Le pays où vous désireriez vivre ?
Greg : Ici, en France, avec des Français plus entreprenants.

Frenchy : Votre couleur préférée ?
Greg : Le Bleu Majorelle, et en profiter à Marrakech.

Frenchy : Votre plat préféré ?
Greg : Une belle côte de bœuf, au barbecue, avec du gros sel. Non seulement, c’est succulent et souvent accompagné d’un bon vin, mais surtout cela se déguste entre amis ou en famille.

Frenchy : Vos héros / héroïnes dans la fiction ?
Greg : La troupe du Monty Python.

Frenchy : Vos héros / héroïnes dans la vie réelle ?
Greg : Ma femme, mes enfants et mes parents.

Frenchy : La faute qui vous inspire le plus d’indulgence ?
Greg : Toutes les premières.

Frenchy : Que changeriez-vous si vous aviez une baguette magique ?
Greg : Éliminer la connerie humaine sous toutes ses formes me paraît un bon début.

Frenchy : Quelle est votre citation préférée ?
Greg : 

« Le seul endroit où le succès vient avant le travail, c’est dans le dictionnaire » – Vidal Sassoon

Frenchy : Si vous étiez un SMS ?
Greg : \o/

Frenchy : L’appli dont vous ne sauriez plus vous passer ?
Greg : Azendoo. OK c’est chauvin, mais c’est vrai.

Frenchy : Votre dernier tweet ?
Greg : C’est un Retweet.  « Entrepreneurs, The French Do Have A Word For It »

Frenchy : Votre site e-commerce de référence ?
Greg : Amazon. Simple, rapide, prix justes.

Frenchy : Votre dernier achat sur mobile ?
Greg : RunKeeper Pro. Pas trouvé mieux pour me redonner l’envie de courir et de continuer.

Frenchy : Ce qui vous séduit à tous les coups ?
Greg : Le regard de ma chère et tendre.

Frenchy : (La question Catherine Barba) L’entrepreneur qui vous a donné envie de devenir entrepreneur ?
Greg : Plutôt un désir personnel, et mon associé, Benoît, pour m’avoir demandé de l’accompagner.

Frenchy : Quel est, selon vous, le secret du bonheur ?
Greg : Probablement savoir qu’il est déjà là, quelque part, et qu’il faut en profiter quand on le voit. H. Jacskon Brown disait :

«  Le succès c’est d’avoir ce que vous désirez. Le bonheur c’est aimer ce que vous avez. »

Frenchy : Si vous étiez un dessert ?
Greg : La Teurgoule (et oui, je suis Normand). Très peu connu, c’est une sorte de riz au lait sucré généralement parfumé à la cannelle cuit à four très doux mais très longtemps, environ 5 heures, dans un plat spécialement conçu à cet usage, de telle façon que les grains de riz ne sont presque plus discernables.

 

La Question de l’Expert :

Roxanne Varza – Start-up Lover – Microsoft France @roxannevarza

 

Roxanne_Varza11

Crédit photo : @francois / eventpixr

Roxanne :

Il existe beaucoup (voire trop) d’applications de collaboration/productivité. En quoi Azendoo est-elle mieux ou différente des autres ?

Greg :

Il existe en effet trop de clones. Faire un produit de gestion de projet, un outil de gestion de tâches ou un nième réseau social d’entreprise ne nous intéressait pas. Ils sont tous pareils – et donc subissent le même sort : l’abandon – car il est aisé de prendre ce qui existe déjà et de mettre un design à jour dessus. Et comme ils se font tous la course aux fonctions, tout cela aboutit à des usines à gaz.

Chez Azendoo nous ne développons pas des fonctions, mais des usages (user stories), sur une base unique : la simplicité. Azendoo a l’objectif de prendre le meilleur de ces trois mondes pour proposer un mix très intuitif. Il y a ZEN dans Azendoo, parce qu’on pense qu’au delà d’une application, le plaisir joue un rôle essentiel dans l’usage.

 

Roxanne :

Pourquoi faire une énième application de productivité quand il existe déjà beaucoup de solutions ?

Greg :

Et pourquoi pas, d’abord? Je pense qu’on ne sera pas la dernière… et cela prouve qu’il y a un marché à prendre.

En effet, la majorité d’entre-nous travaille toujours aussi inefficacement (noyés dans nos emails 50% du temps), et nous cherchons, tous, des solutions… Ceci prouve que ce qui existe déjà est soit incomplet, soit inadapté, et qu’une formidable opportunité existe pour qui arrivera à cracker le code de la collaboration.

Par exemple, il existe de nombreuses solutions de collecte et de parage d’information (Dropbox, etc.), mais détenir l’information ne suffit pas, il faut la mettre en action, apporter de la valeur, la contextualiser, en « faire quelque chose », généralement à plusieurs. Tout ce que nous avons à accomplir dans notre vie pro ou perso, nous le faisons généralement en groupe. C’est un besoin universel.

Notre vision n’est pas de faire un gestionnaire de projet, mais de trouver le futur du travail en équipe :

•    Simple et agréable ;
•    Temps réel et mobile ;
•    Perso et pro ;

 

Roxanne :

Vu que la concurrence est rude, quelle est la stratégie go-to-market qui a permis d’acquérir autant d’utilisateurs ?

Greg :

Donne un même projet à deux équipes. L’une réussira, l’autre échouera. Tout est dans l’exécution et la stratégie.

Je vois 3 raisons à notre succès depuis le lancement :

•    Nous avons une équipe exceptionnelle

•    En conséquence, les retours produit sont excellents, et nous sommes désormais régulièrement cités aux cotés des leaders

•    Notre stratégie de partenariats est gagnante

Azendoo a choisi de ne pas de pas imposer à ses clients un « Rip & Replace », mais plutôt d’apporter de la valeur supplémentaire aux solutions que nous aimons tous et utilisons tous (Evernote 80M d’utilisateurs, Dropbox, 200M, Google 500M, Box, 20M…). Ce sont des partenaires puissants et leurs clients sont cœur-business pour Azendoo, car ils ont déjà éduqué le marché et sont clairement positionnés autour de la productivité. C’est particulièrement vrai avec Evernote qui est un partenaire puissant et stratégique pour Azendoo.

 

La Question de la Communauté :

Marshall Jap

Bonjour, quelle structure d’accompagnement vous a aidé sur Bordeaux ?

Greg :

La région Aquitaine et la ville de Bordeaux ont compris l’intérêt d’accompagner les startups et de favorise l’innovation comme moteur du développement économique local. Nous avons été accompagné sur les premiers mois par l’agence Aquitaine Développement Innovation dont la mission est de soutenir les projets innovants des entreprises, l’accompagnement des projets européens et l’aide aux start-up dans leurs tours de table financiers. L’association Bordeaux Unitec, qui favorise l’émergence, la création et le développement d’activités innovantes à également permis d’apporter un regard éclairé sur nos idées et notre produit. Nous avons également été soutenus par la CCI, la Mairie de Bordeaux, et les entrepreneurs locaux qui forment un tissu entrepreneurial très soudé.

Au delà de l’accompagnement local/régional, il me semble important de noter que la meilleur façon de gagner du temps dans la réalisation d’un projet, ou d’éviter des erreurs déjà commises par d’autres, est de s’ouvrir à la communauté toute entière :

•    Parlez avec les autres entrepreneurs, ils ont toujours des feedbacks et des conseils à vous apporter

•    Rencontrez les investisseurs, même si vous ne levez pas d’argent. Ils ont l’œil pour déceler les + et les – de votre projet

•    Adhérez aux initiatives publiques : ex. LaFrenchTech ou d’autres

Et n’oubliez jamais de suivre votre intuition… c’est le plus important pour se réaliser.

Évidemment un grand MERCI aussi à Roxanne qui, jour après jour, incarne tellement bien ce rôle de « Start-up Lover », attestant, par la même, et depuis des années, maintenant, toute la valeur de l’écosystème français.

Son intervention, sans concession, est complétement dans la tonalité que je souhaitais apporter à cette rubrique !

Ne craignez jamais d’être challengé sur votre proposition de valeur… Voyez-y plutôt, à chaque fois, une opportunité qui vous est offerte de convaincre ! Et Greg, nous en donne ici, la plus parfaite des illustrations… MERCI à tous les deux ! 

 

Pour continuer à découvrir l’univers de Greg :

– L’interview Histoires d’Entrepreneurs par Harold Paris

– L’interview Silicon.fr par Jérôme Bouteiller

– L’interview de L’Opinion par Hugo Sedouramane

 

A propos d’Azendoo :

Le travail d’équipe n’a jamais été aussi clair. Azendoo est une application simple et intuitive pour la gestion de vos projets professionnels et personnels. Retrouvez Greg sur Twitter.